Post Scripta:

Depuis plus de deux semaines maintenant, les français se sont mobilisés pour

Bénévolement et spontanément, les libristes ont sans relâche installé, configuré, développé, corrigé, optimisé, amélioré des logiciels qui ont fourni aux citoyens de notre pays les outils numériques nécessaires au confinement.

Bénévolement et spontanément, un effort de sensibilisation, d’assistance, de documentation, s’est créé autour de ces outils et des bonnes pratiques du numérique. Toute personne en capacité de répondre au téléphone ou de rédiger un texte a pu s’impliquer dans cet élan national.

C’est un service public qui s’est mis en place sans l’aide de l’État, c’est aussi une participation gratuite et non déductible des impôts à l’activité économique de notre pays. C’est enfin la preuve, si il en était besoin, que la générosité de notre peuple n’a pas besoin lois pour s’exprimer.

Parmi ces anonymes, des agents de la communauté ESR.

Maintenant que nous avons absorbé le premier choc et consolidé nos infrastructures, Maintenant que usagers bénéficient du meilleur service que nous pouvons leur rendre avec les moyens qui sont les nôtres, n’est-ce pas de notre devoir de participer à cet effort de solidarité nationale? Servir les français, n’est-ce pas notre mission première en «temps de guerre»?

Je crois que nombre de français accepteront bien volontiers que nous bousculions nos calendriers et nos objectifs pour leur prêter une assistance directe et que nous sommes nombreux à attendre le moindre signal de nos hiérarchies pour organiser une réponse qui soit à la fois à la hauteur du besoin, de nos moyens, et de la fierté qui devrait être la notre d’être les serviteurs public, les obligés des français.

Il ne manque que le courage de nos directions.

Nous aimerions:

liste non-exhaustives des taches possibles

PS: https://github.com/bigbluebutton/bbb-install

sobriété

parce qu’il ne faut pas pas oublier que le coronavirus n’est qu’une anecdote dans une crise environementale plus générale: chaque octet compte!